[EVENEMENT N°24] Maëlle (chapitre 7 : La famille SEGATTI)

Coucou les amis (et les autres) !!! 😛 😀

 

Bon, comme vous l’aurez compris dans le titre, je vais aujourd’hui vous écrire… enfin, plutôt : vous allez pouvoir lire aujourd’hui la suite de Maëëëëëëëlllllllllllleee !!!! Je ne sais pas trop pourquoi mais je suis déjà pressée du fait que vous lisiez cet article ! En réalité, je suis pressée de lire vos petits commentaires, et vos impressions !! 😛

Allez, place à l’histoire ! 🙂

 


Précédemment dans « Maëlle »

Mais je ne connais pas encore le propriétaire de la dernière maison, de la neuvième maison… Je suis pressée de recommencer ce petit jeu demain. En attendant, je dois dormir si je veux être en pleine forme à mon réveil !

 

CHAPITRE 7 : La famille SEGATTI

 

Aujourd’hui, le 23 août, je me réveille à 8h30, toujours du pied gauche. Je saisis ma chaise industrielle, la pose face au chien assis. Je m’assieds. J’observe. J’attrape mon carnet doré. Je descends les escaliers et rejoins mon petit frère qui lit tranquillement un livre dans le salon. Georges met une pause à sa lecture pour me demander si j’ai passé une bonne nuit. Je hoche la tête en guise de réponse. Je me pose à côté de lui sur le canapé et regarde son livre par dessus ses épaules, il s’agit du troisième tome de Hunger Games. Je l’ai déjà lu il y a deux ans, d’ailleurs, je l’ai terminé en deux jours à peine malgré le fait qu’il y ait énormément de pages… J’étais vraiment plongée dans l’histoire. Et… J’ai l’impression que Georges aussi. Je quitte la pièce de vie, traverse la cuisine pour rejoindre la véranda. Notre jardin est de taille moyenne. Si je tourne la tête vers la gauche, je peux voir le jardin de nos voisins, ou plutôt de nos voisines. J’observe deux petites filles qui jouent au ballon. L’une a de magnifiques cheveux roux : ils sont longs et possèdes de délicates boucles. L’autre arbore une parfaite coupe au carré : sa chevelure blonde et lisse contraste avec celle de sa compagne de jeu. D’un coup, la plus jeune lance le ballon, l’autre bondit pour l’attraper, mais pas assez haut malheureusement, le ballon traverse mon jardin, avant de se cogner contre la vitre de ma véranda et de la briser. Il retombe à mes pieds quelques secondes après. Ma mère accoure, et me secoue dans tous les sens d’un air affolé.

« Ma chérie, tu n’as rien ? Sais-tu qui a fait ça ?

– Maman, ne t’inquiètes pas, je vais bien. Ce sont ces deux petites filles dans le jardin d’à côté qui jouaient au ballon. La blonde a essayé de le récupérer, elle a sauté mais n’y est pas arrivé ! Alors voilà, la vitre est cassée. »

Ma mère tourne le regard vers l’enfant. Elle file prendre ses chaussures et enfiler son manteau. Elle ouvre la porte de chez nous, court sur quelques mètres et frappe sur la porte de la maison voisine. Je mets mon anorak pour la rejoindre. Une femme nous accueille très gentiment, elle est grande, blonde, avec la même coupe au carré que porte sa fille. Elle parle la première :

« Bonjour, (elle tend la main vers ma mère) France SEGATTI, heureuse de vous rencontrer. »

Maman lui explique brièvement la situation, ce n’est pas un problème pour cette mère de famille qui accepte de payer les réparations. Les deux femmes discutent dans la salle à manger et semblent s’apprécier. Je suis contente que ma mère se fasse une amie, je pense que c’est une bonne chose pour elle.

Une fille de mon age arrive. Elle est blonde aux cheveux longs et lisses. Elle me salue et me propose d’aller dans le salon. Je fais « oui » de la tête et on se dirige vers la pièce de vie. Cette pièce est très colorée, les trois canapés sont rayés en blanc, orange, vert et rose, de nombreux coussins qui les recouvrent sont soit ronds, soit triangulaires. J’adore l’ambiance dégagée dans cette pièce. La fille se présente à moi :

« Je m’appelle Monica SEGATTI. Ça fait quatre ans qu’on habite ici avec ma mère, et les trois autres.

– Moi c’est Amanda. Je viens tout juste d’emménager dans ce quartier avec ma famille.

– Tu as des frères et soeurs ?

– Oui, j’ai deux petits frères qui s’appellent Georges et Marc, j’ai aussi une grande soeur : Maëlle. En fait, elle vit à Paris, c’est pour cette raison que l’on a déménagé de Perpignan pour s’installer ici.

– Ah d’accord ! Moi je ne suis jamais allée dans cette région… ma mère est italienne alors je pars souvent là-bas pendant les vacances, c’est un très beau pays.

– C’est vrai que c’est un pays magnifique ! J’y suis passé il y a quelques années, mais je n’ai pas fait un très long séjour, seulement deux ou trois journées… D’ailleurs, ce sont tes soeurs les trois filles qui habitent ici ?

– Oui ! Enfin, pas toutes… La petite rousse que tu as vu tout à l’heure est Maude, ma demi-soeur, c’est la fille de mon père, qui habite et travaille en Italie, on le voit assez souvent… Mes parents sont divorcés. Sinon, j’ai deux soeurs, il y a Renée, la plus grande, elle a 17 ans, et Sandra, qui a 15 ans.

– En fait, je vous ai croisé hier ! Enfin je ne pense pas que « croisé » soit le mot puisque je ne bougeais pas, j’étais assise sur un banc…

– Oui, c’est vrai, je t’ai aperçue ! Je me disais bien que tu étais nouvelle dans ce quartier !! »

Mme SEGATTI et ma mère arrivent. Je dois partir. Ma récente amie me donne rendez-vous le lendemain, à 11h, à l’aire de jeux devant chez nous. Je suis pressée de pouvoir continuer cette discussion avec elle.

On rentre chez nous. Maman et papa posent du scotch à la place de la vitre cassée. Ils ferment la porte de la véranda et posent un boudin pour éviter que l’air ne passe. Je suis pressée de retrouver Monica.

 


 

Voilà voilà ! J’espère que vous avez aimé cet article !! En tout cas, j’ai adoré l’écrire de mon côté ! Bon, à mercredi 11 avril pour un article tout nouveauuu !

Plein de bisous ! Commentez en masse ! 😛 😀

Vous avez aimez mon article ?? Vous pouvez le partager juste en dessous !     contact@maïa.fr     Maïa Channel     blogdemaia     Pour me contacter, cliquez ici : Me contacter ! Je réponds à tous vos commentaires et emails !     Merci de mettre un petit like ! 😀 A bientôt ! 😛
||||| 2 J’aime ! |||||

4 thoughts on “[EVENEMENT N°24] Maëlle (chapitre 7 : La famille SEGATTI)

  1. Ah ! Je suis ravie qu’Amanda fasse une rencontre.
    Et je me demande si Monica va devenir son amie. Je pense que oui puisqu’Amanda nous dit qu’elle est pressée de la retrouver. C’est peut-être pour la torturer ???? Je veux dire la torturer moralement, pas physiquement, quelle horreur !!! Mais pourquoi attribuer à Amanda un si mauvais comportement ? C’est sûrement moi la mauvaise fille pour avoir de si vilaines pensées….

    1. Haha ! Je n’ai pas envie de raconter la suite malgré moi donc tu auras ta réponse dimanche prochain ! (d’ailleurs, je suis désolée pour le retard d’une heure de mes articles, j’ai oublié de régler WordPress avec le décalage… ) Au fait, je suis contente moi aussi de cette petite rencontre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.