[DOSSIER N°301] Le procès de mon frère (nouvelle)

Hey !!

Wow ! En voyant cette petite illustration (que j’ai moi-même faite d’ailleurs !!), je suppose que vous avez deviné la méga surprise, ou alors vous le saviez déjà parce que je l’ai dit hier en story sur insta… Quoi qu’il en soit, les choses vont se dérouler ainsi : à compter de ce jour (pourquoi ma phrase commence comme une malédiction) et jusqu’au 24 décembre, je vais publier un article par jour sur le blog !

C’est vrai que généralement je bouillonne de bonnes idées, mais là j’ai décidé d’appeler ce concept : « Le calendrier de l’Avent des articles » ! Rira bien qui rira le dernier haha !

Donc, on va inaugurer cette bonne nouvelle, justement, par une nouvelle, après, ce sera à vous de juger si elle est bonne ou non. (je suis un peu fière de mon jeu de mots j’avoue 🙄 )

Et oui, je me suis sentie obligée de préciser dans le titre qu’il s’agit bien d’une nouvelle pour ne pas que vous vous imaginiez un drame concernant mon frère, qui est d’ailleurs sûrement actuellement en vocal avec ses potes sur Discord pour jouer à Among Us, rassurez-vous.

Au fait, pour chaque article de cette série, je prévois de vous mettre une musique que j’aime bien au début, comme ça vous pourrez l’écouter en lisant mon article, je trouve que c’est plus sympa que de faire un article « playlist » !

Du coup, la musique du jour c’est une musique classique, je me suis dit que comme vous allez lire un texte où il faut suivre un peu, il vaut mieux que vous ayez une musique sans paroles.

Au fait, anecdote de ouf : j’ai découvert cette musique dans le car scolaire. (je sais vous étiez pas prêts)

Allez, place à la nouvelle maintenant !


Le procès de mon frère

“Maria Jeffreys ! Venez à la barre.”

Je me lève d’un pas lourd. Je me sens observée de tous côtés. Je ferme les yeux un instant.

Et j’avance. J’avance. J’avance. Encore.

Jusqu’à la barre.

L’avocate me demande : “Quels rapports entretenaient votre frère et Joconde ?”.

Mais la vérité, c’est que je ne sais pas. Je ne connaissais pas vraiment Joconde.

Je l’avais seulement vue trois fois : la première fois lors de son mariage avec mon frère, la seconde fois lors de son accouchement qui n’a pas abouti et la troisième fois, c’était il y a trois jours, juste avant son enterrement.

Mais elle me paraissait propre sur elle et c’est alors ce que j’ai dit.

L’avocate n’avait pas l’air satisfaite, donc j’ai rajouté : “Ils se sont embrassés.”.

Puis, on a voulu plus de détails.

“C’était à leur mariage, ils étaient heureux.”.

En fait, qu’est-ce que j’en sais, s’ils étaient heureux. Je ne sais même pas si je le suis moi-même.

Pourtant, tout fut alors plus clair pour l’avocate. Elle divulgua haut et fort un long monologue pour défendre leur amour, disant que mon frère ne pouvait être coupable, qu’il l’aimait trop pour cela.

Mais que connaît elle de lui exactement ? Que connaît elle de nous, de notre histoire ?

On me pria de retourner m’asseoir.

Et mon frère fut appelé. Tout le monde se tut : l’assassin présumé venait parler à son tour.

C’était IMPORTANT.

Mon frère pourtant, n’est pas très bavard, il ne fait jamais de discours. Sa vie est une accumulation de phrases courtes.

Mais je l’aime, mon frère. C’est peut-être même la personne que j’aime le plus. Dans le monde.

Je crois même qu’on peut dire qu’il m’a élevée.

On lui a posé une question simple.

Et sa réponse le fut tout autant : “Non, je ne l’ai pas tué.”.

Je ne saurais dire si mon frère ment, même si je ne pense pas que ce soit le cas.

Il est très mauvais menteur. Mais, qui sait… peut-être s’est il entraîné ?

En tout cas, l’avocate parue convaincue. Elle usa de cette brève réponse pour argumenter en notre faveur.

Mais cela ne fut pas suffisant.

Puisque le juge décida de le condamner à trente années de prison.

Il a pleuré, mon frère.

Enfin, je n’ai jamais su si c’était à cause de la mort de Joconde ou bien parce qu’il était condamné.


Voilà, j’espère que vous avez apprécié cette petite histoire toute tristounette… 😥

Vous avez aimé cette nouvelle "Le procès de mon frère" ?

View Results

Loading ... Loading ...

Je tiens quand même à préciser que j’ai écrit cette nouvelle quand j’étais en première, d’où le style d’écriture qui tourne un peu en rond. Mais je ne vais pas vous mentir : j’adore ce style.

N’essayez pas de deviner ce qu’il va se passer ensuite, je pense qu’il est évident pour tout le monde qu’il ne va plus jamais rien se passer. Cependant, je ne démens pas l’idée qu’il pourrait y avoir une ou deux autres nouvelles par rapport à ce frère ou bien à sa sœur… D’ailleurs, finalement, on sait peu de choses sur cette Joconde.

Allez, je vous souhaite une bonne fin de journée !

D’ailleurs, je me demandais si vous aviez un vrai calendrier de l’Avent, en dehors de ce calendrier de l’Avent des articles bien sûr (décidemment, je ne m’y fait toujours pas à ce nom à rallonge pas ouf)

Bisouuuuus

    Vous avez aimez l'article [DOSSIER N°301] Le procès de mon frère (nouvelle) ?? Vous pouvez le partager juste en dessous !     contact@maïa.fr     blogdemaia     Pour me contacter, cliquez ici : Me contacter ! Je réponds à tous vos commentaires et emails !     Merci de mettre un petit like ! 😀 Et n'oubliez pas de laisser un commentaire !! Merci, à bientôt ! 😛

2 thoughts on “[DOSSIER N°301] Le procès de mon frère (nouvelle)

  1. Anastasia says:

    J’aime bien cette nouvelle. Le déroulement est simple, il n’y a pas pléthore de détails, ce qui donne une certaine solennité et la sentence tombe comme un couperet, inexorable….
    En réalité, les procès ne se déroulent pas ainsi, ils s’étalent généralement sur plusieurs journées. Dans cette nouvelle, les phrases sont brèves et la fin arrive comme une fatalité. On ressent bien les sentiments de sa sœur.
    Oui, j’aime beaucoup. Bravo !

    • Maïa says:

      Je suis tout-à-fait d’accord avec toi, c’est vrai que c’est très simple comme texte, on ne passe pas par quatre chemins. Ton mot « solennité » est très juste aussi je trouve ! Haha, oui je sais bien que les procès se déroulent sur plusieurs journées, mais on ne dit pas ici si c’est, ou non, la dernière…
      Et oui ! Encore une fois tu as très bien analysé ce petit texte en parlant de la notion de fatalité !
      Merci pour ton commentaire, c’est super gentil et je suis très contente que ce texte t’ait plu !! 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.