[DOSSIER N°283] Je prépare mon déguisement pour le Percent ! #1/2

Saluuuuuuut !

Tiens, voilà… du boudin ? Et bien non, voilà un tout nouvel article de type bricolage !!

Et oui, c’est vrai, j’adore bricoler, trifouiller des trucs, me rouler dans la boue, crier au désarroi : « MAIS QUE M’ARRIIIIIVE-T-IL ? » en haut d’une colline frappée par des bourrasques de vent, avec un bandana et un t-shirt asymétrique signé Boris l’Animal !

(après relecture je ne comprends vraiment pas le délire)

Bref, je vais vous montrer toutes les étapes de la préparation de mon déguisement pour le fucking Percent, les gars ! Et ce n’est que la partie 1 !

(bon bah du coup petite news : le Percent est annulé, donc cet article se suffira bien sûrement à lui-même hinhin ! *je ne rigole pas du tout* Sauf si un jour je fais une soirée déguisée, mais bon, entre nous, je n’ai pas envie de finir cette phrase voilà)

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est le Percent, il s’agit d’une fête qui a lieu pile 100 jours avant le BAC, durant laquelle il y a des concours de déguisements et autres évènements organisés dans les lycées.

Et bien ma meilleure amie (à chaque fois j’ai la chanson dans la tête, MERCI) Phanie a eu une idée : je vous la dirai dans le prochain article pour ne pas vous spoiler. (bon bah je ne sais pas si vous connaîtrez le projet un jour du coup) On a mêlé son idée à mon idée qui était de fabriquer des robes énormes et de les décorer !

Alors, dans cet article, je vais vous montrer toutes les étapes pour fabriquer mon déguisement ! Et vous verrez donc le résultat à la fin héhé, enfin le résultat sans les ajouts que je vais faire, on s’entend bien là-dessus !


1 – Prendre les mesures de la robe modèle

Bon, alors pour commencer, j’ai décidé de fabriquer la robe moi-même par soucis de budget, mais avant tout parce que je pense qu’on est jamais mieux servi que par soi-même.

Donc, pour « construire » cette robe, j’ai tout d’abord pris la robe de mariée de ma mère, puis j’ai mesuré tous les pans de la partie « jupe ». Comme je suis plus grande que ma mère ( 🙄 ), j’ai agrandit toutes les mesures… Ça a d’ailleurs été une galère mathématique, surtout pour les angles à partir de la taille, mais aussi pour les arrondis du bas de la robe..

2 – Créer les patrons

Ensuite, j’ai dû scotcher à peu près 40 mille feuille A4 de brouillon les unes aux autres pour créer les patrons en papier.

J’ai ensuite numéroté les pans de patrons : Av1, Av1G et et Av1D pour l’avant et Ar1G, Ar2G, Ar1D et Ar2D pour l’arrière. (Ar = Arrière ; Av = Avant ; D = droite ; G = gauche ; 1 = milieu ; 2 = plus vers l’extérieur)

J’ai ensuite reporté toutes les mesures sur les feuilles en papier. Puis j’ai bien découpé pile sur les traits. Inutile de préciser que j’ai tout bien fait avec une grande règle, un rapporteur et un crayon feutre foncé.

3 – Reporter les patrons sur du tissu

Alors, le tissu que ma mère a pris est en fait deux draps plats premier prix de chez Carrefour. (ça vend du rêve, n’est-ce pas?) Enfin, premier prix, c’était quand même pas si pas cher que ça.

Mais bref, du coup, j’ai préféré prendre du tissu blanc pour que ce soit plus pratique pour peindre dessus !! 😉

C’est donc une partie des patrons (puisqu’il y en a 7 pour l’instant si vous avez bien compté) reportée sur le tissu.

Ma mère m’a aidée pour placer les patrons sur les draps, et aussi pour épingler les tissus et ensuite les découper.

4 – Coudre tous les pans de tissus ensemble

Alors, là, honnêtement, je ne savais pas du tout coudre à la main. Ma mère m’a expliqué vraiment vite fait, genre en 3 minutes même pas, et puis maintenant je sais.

Bon après, je dois vous avouer qu’intellectuellement je suis un peu au dessus de la moyenne, donc ne soyez pas trop déçus par vous-mêmes si vous essayez puis échouez… (je rigole bien sûûûûûûr ^^)

(moi aussi je déteste cet humour)

Ceci est une épingle.

J’ai alors cousu les 7 pans ensemble (enfin sauf 1 pour pouvoir ajuster lol).

Et ça a été super long, genre 3 demi-journées, en tout cas, à la fin j’étais super efficace… Et j’ai découvert les chansons tendances du moment en écoutant C STAR en même temps, vous savez les TOP STREAMING, TOP CLIPS…

5 – Essayer la partie basse de la robe et coudre la ceinture

Alors, là, je n’ai pas pu le faire toute seule. Du coup, j’ai essayé la partie basse de la robe (oui, je m’obstine à ne pas dire jupe parce que ce n’est pas une jupe). Et c’est vrai que comme c’était trop grand au niveau de la taille, j’ai demandé à ma mère de mettre des épingles pour que ce soit bien sur mesure vous voyez.

Voici mon aiguille, avant qu’elle ne soit totalement oxydée à cause de l’usure… et aussi avant que je la déteste parce que je me suis fait trop mal au doigt avec la ceinture haha ! (je ne rigole pas du tout derrière mon écran)

Ensuite, on a commencé à réfléchir pour la suite de la robe. Je voulais absolument avoir un décolleté dans le dos, parce que je n’aime pas trop les décolleté sur le devant.

Heureusement le tissu de la partie basse de la robe allait assez haut mais les finitions n’étaient pas top, donc on a pensé à ajouter un morceau du côté du drap, donc un morceau de tissu déjà super bien cousu. Ma mère l’a alors épinglé comme il faut au niveau de la taille.

Voici la ceinture en question 😉

Puis je l’ai cousu. D’ailleurs, ça m’a grave saoulée parce que je me suis piquée le doigt à peu près 40 fois pour même pas 15 cm de cousus… Du coup j’ai arrêté au lieu de trop m’énerver dessus, puis genre au début du confinement le week-end, je me suis dit que mieux vaut tard que jamais, que deux précautions valent mieux qu’une, qu’il ne faut jamais dire : fontaine, je ne boirai pas de ton eau, bref… Je me suis dit beaucoup de choses pour au final agir et coudre cette putain de ceinture.

En gros, je devais simplement repasser exactement par dessus les coutures qui étaient déjà faites comme c’est le bord du drap vous voyez… Enfin, pas si simple que ça parce que du coup c’est super épais, et en plus les points sont tellement rapprochés que je ne peux pas faire un point d’une traite, super !

Une fois que ce fut fait (français, je t’aime), j’ai pu envisager de fabriquer le haut.

6 – Faire les patrons du haut de la robe après avoir pris des mesures (enfin…)

Alors là, j’ai vraiment bien réfléchi pour faire le haut… Parce que je voulais un décolleté dans le dos mais quand même un truc beau sur le devant… Au début je voulais faire un truc en mode turtle neck mais avec des petites manches et tout… Mais c’était en fait beaucoup trop compliqué.

(je vous mets des croquis que j’ai fait, je vous préviens, c’est moche)

(le trait épais c’est la fermeture éclair, parce qu’il va bien falloir l’enlever cette robe)

Ma mère m’a proposé de me baser sur un top qu’elle avait pour fabriquer le haut… Le truc, c’est que la forme du top ne me convenait pas vraiment.

Donc, au final, j’ai préféré me baser sur un bustier vert que j’ai (donné par ma grand-mère héhé) parce que je sais qu’il me va, donc pas besoin de tergiverser.

Par contre comme il y a une armature et que c’est hyper dur à faire (pour moi en tout cas qui ne suis pas couturière), j’ai trouvé la technique du bled parfaite !

En gros, je colle du scotch de travaux par dessus le top pour ensuite décoller et déposer sur une feuille en papier, et hop, le patron est fait !

Et voilà, ni vu ni connu !

Pour les pièces du milieu, ça a été un peu plus dur à cause du relief des armatures : je n’ai pas pu le coller sur un papier, alors je me suis servie d’un t-shirt dégueulasse (en terme de beauté) que j’ai pour coller mon scotch dessus.

(j’espère qu’il ne font pas ça chez Dior)

Bon, au final, j’ai quand même pu créer les quatre patrons du haut ! 😉

Ah oui, j’ai marqué « x 2 » sur chaque pièce parce que c’est quand même mieux que le tissus soit épais pour le haut, donc je préfère le doubler.

Wow, l’utilité de cette photo, j’en peux plus ^^

7 – Coudre ensemble trois des quatre parties du haut

Une fois les patrons créés, comme d’habitude (enfin, courte habitude en l’occurrence) je les dépose sur le tissu, puis je découpe, puis je couds. Voili voilou !

Et à ce moment là, je dois avouer que j’étais graaave refaite par le résultat !

Ah oui, j’ai bien pensé à faire les finitions sur le haut du bustier héhé !

Mais aussi à découper le surplus de tissu à l’intérieur ! (on dirait que je gueule H24 à cause de ces points l’exclamation)

Bon, maintenant il ne me reste plus qu’à assembler cette partie du haut avec le bas !

8 – Épingler l’ébauche du haut à un t-shirt moche et à la jupe (la partie basse quoi)

Bon, j’ai fait tout ça toute seule pour l’essayage parce que ma mère était occupée.

(et oui niania je squattais la chambre de mon frère pour les découpes de tissu et tout parce que la mienne est *était ???* trop petite)

Voilà donc ce que ça donne ! C’est cute non ?

Et oui, je suis bien consciente du côté robe de mariée, mais ce n’est que le début ! Mouah ha ha ! (c’était la suite logique de la phrase d’avant)

Donc là, j’ai pu épingler le haut avec le bas ! 😉

Et aussi replier sur eux-mêmes les deux parties du bas qui n’étaient pas encore cousues ensemble !

Comme ça :

9 – Coudre l’ébauche du haut avec l’ébauche du bas, sans rien fermer

Bon, je ne vais pas vous mettre des photos de moi qui suis en train de coudre, c’est un poil relou.

10 – Trouver une fermeture éclair et l’arracher à son support

Alors là, j’ai demandé à ma mère si je pouvais détruire un manteau qu’elle avait mais qu’elle ne met plus (celui que je porte dans Watching, by the way) pour prendre la fermeture éclair… Elle m’a dit non.

MAIS elle m’a proposé de détruire un duvet Princesses Disney que j’avais quand j’étais petite parce que la fermeture était blanche ! Donc parfait !

(je vous passe les passages violents d’arrachage de la fermeture)

11 – Épingler le côté gauche de la fermeture éclair avec le haut et le bas de la robe qui sont cousus ensemble

D’abord, j’ai réessayé la robe ! (pour la quarantième fois)

Et j’ai ensuite épinglé le côté gauche de la fermeture éclair avec le haut et le bas de la robe qui sont cousus ensemble. (oui, j’ai copié/collé le titre de cette étape, trop de flemme 🙄 )

Tout en laissant une marge sur le bas parce que la robe est bien sûr trop grande !

Et aussi en pensant bien à sécuriser la fermeture pour qu’elle ne parte pas cette garce.

J’ai donc tout épinglé d’un côté !

Je suis parfaitement consciente que ce petit truc est pas très bien fait…

Ensuite j’ai tout cousu et hop, c’était tout bon !

12 – La réussite d’une production repose sur l’attention prêtée aux détails. (comme le dit David O. Selznick) (eh ! moi non plus je ne sais pas qui c’est !)

J’avoue que j’avais un poco la flemme de tergiverser en rajoutant la tonne de catégories alors que c’est peine perdue comme le Percent est annulé…

Donc je vous écrit simplement la suite des opérations que j’ai effectuées.

J’ai d’abord essayé la robe avec une ceinture puis épinglé pour ce soit sur mesure (en rajoutant la dernière pièce du haut of course), cette étape a été assez galère d’ailleurs parce que j’ai fait ça toute seule.

Ensuite, il a fallut tout fermer, donc coudre le côté droit de la fermeture éclair. Je pense soit dit en passant qu’il s’agit de mon étape préférée, sûrement parce qu’on voit le résultat final, on ne change pas une équipe qui gagne (je voulais à tout prix, quoi qu’il en coûte, mettre une expression) !

Et après, j’ai du fermer le haut de la fermeture éclair (pour qu’elle ne puisse pas partir). Pour ça, j’ai simplement coupé la fermeture éclair au bout en laissant une marge d’à peu près 2,5cm, puis j’ai fait revenir l’excédent derrière l’avant de la fermeture éclair (ce qui est visible quoi) et je l’ai cousu. C’est franchement la technique la plus simple je trouve, et elle est bougre d’efficace !


Voilàààà ! J’ai maintenant terminé ma robe ! ^^ Il ne me manquerait plus qu’à faire la « personnalisation ».

Mais bon, ce projet m’aura appris plusieurs choses sur la vie (pas tant que ça en vrai) :

– On n’est jamais mieux servi que par soi-même.

– C’est la détermination et l’audace qui poussent à faire de grandes choses, en ne s’arrêtant qu’une fois les sentiers battus.

– Bon désolée, j’ai vraiment plus d’inspi pour une fois, je sens que je me perds un peu trop dans le tourbillon infernal du VENT !

En tout cas, mesdames et messieurs, je vous conseille vraiment de ne pas abandonner si vous voulez vraiment quelque chose, même si ça demande beaucoup de travail. (heu, par contre je me dédouane de toute responsabilité si vous faites de la merde après avoir lu cette déclaration)

Je vous dit ça parce que moi, ça faisait longtemps que je voulais me fabriquer des vêtements, mais comme je n’avais pas de machine à coudre, j’avais pris des « cours » de couture… J’avais pris 8 heures de « cours / aide à la couture », pour au final que la dame me dise de revenir la semaine d’après parce que ce n’était pas fini. C’est pas pour râler, elle n’était pas méchante, mais enfin, la semaine d’avant elle m’avait dit qu’il ne restait plus grand chose à faire et que ce serait fini la séance suivante. A la fin je me suis disputée avec elle, je lui ai dit mot pour mot « Plus jamais je ne reviendrais. ». Et puis j’avais tiré un trait sur la couture me disant que « nianiania c’est chiant, je suis nulle » (parce que je ne savais pas me servir de la machine pendant les cours). Finalement, j’ai fait, certes, à la main, toute une robe toute seule.

Donc bon, ne lâchez rien ! Rien n’est jamais perdu d’avance ! (wow, on dirait les phrases d’une secte, ou d’une livre qui vous apprend à être heureux, vous me direz que c’est la même chose 😉 )

Et, comment parler de couture sans parler de la Queen du game ?? Je parle bien évidemment de la dénommée Mathilde ! (du coup Matolde je te dédis cet article) 😛

Allez, je vais devoir vous saluer, ça commence à être un peu longuet héhé !

Bonne fin de journée, ou bien bonne nuit ! (pour ceux qui sont encore sur leur téléphone à 4h du mat’ en train de lire un article de fabrication d’une robe de Percent alors que c’est annulé, vous vous êtes perdus les gars !)

A la semaine prochaine, ou avant, pour un article à la fois délicat mais tout aussi *HAAAAAA, j’ai des fourmis dans les pieds, c’est horriiible !* rude (et non, rude n’est pas le verlant de « dur », je me tue à vous le dire !).

Bisous

    Vous avez aimez l'article [DOSSIER N°283] Je prépare mon déguisement pour le Percent ! #1/2 ?? Vous pouvez le partager juste en dessous !     contact@maïa.fr     blogdemaia     Pour me contacter, cliquez ici : Me contacter ! Je réponds à tous vos commentaires et emails !     Merci de mettre un petit like ! 😀 Et n'oubliez pas de laisser un commentaire !! Merci, à bientôt ! 😛

4 thoughts on “[DOSSIER N°283] Je prépare mon déguisement pour le Percent ! #1/2

  1. Fanny says:

    Eh beh ! Ta robe rend mieux que la mienne ! Fin du coup t’as même pas expliqué le projet, qui d’ailleurs était excellent. En vrai de vrai on a quand même de bonnes idées pour les projets nous. En tout cas cet article est très complet et intéressant, quand on s’y connaît un peu en couture (sinon je pense que ça peut être un peu abstrait). Bon courage pour la suite !

    • Maïa says:

      Bah j’avais limite oublié ma robe aujourd’hui sans mentir, c’est fou quand même !! Mais oui, je me suis dit qu’imagine on a l’occasion de se déguiser avec ces robes et tout, il ne faudrait pas spoiler le projet quoi héhé ! C’est vrai que si on ne s’y connais pas du tout en couture, ça peut être assez chaud pour comprendre mais en vrai de base moi aussi je suis nulle haha ! Merci beaucoup Fanny pour ton commentaire mignon tout plein !

  2. Anastasia says:

    Waouh ! C’est un article complet !!!
    du suspens, de l’imagination, de l’humour, de la technique, du savoir-faire, du bon goût, de l’astuce, de la patience, de la minutie, de la brutalité (cf arrachage fermeture éclair…), de la persévérance, de la philosophie, de la sagesse,
    Et moi, j’aimerais bien la voir terminée et portée cette robe !!!!
    Donc, allez Maïa, remets-toi au boulot… bon, pas tout de suite, mais j’attends !! Mais, déjà, je te dis BRAVO ! C’est du bon (et beau) boulot !!

    • Maïa says:

      Wow merci Anastasia, la vérité ca fait plaisir de te revoir sur le blog ! Et merci pour tous tes gentils compliments, c’est vrai que c’était super long à faire toute cette robe haha ! Mais je ne sais pas encore si je vais la continuer tu sais, il faudrait que j’aille à une soirée déguisée ! Mais j’avoue que j’essaye de préciser mon contenu en ce moment et je suis contente que tu aies remarqué mes efforts héhé ! (j’ai entendu dire que toi aussi tu faisais de la couture de temps en temps) Encore merci ! ♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.