[DOSSIER N°290] Tazzle – Introduction

Saluuuut !

Oh, je m’excuse d’avoir un peu laissé ce blog à l’abandon pendant quelques semaines, pour être tout-à-fait honnête, j’ai complètement oublié de planifier mes textes, alors que je les ai bien écrits… Pas bien malin, je vous l’accorde héhé !

Enfin, j’ai quand même profité de ce semblant de déconnexion pour peaufiner un peu mes idées pour la suite des Oeufs du serpent, mais aussi pour de nouvelles nouvelles (WoW, quelle jolie phrase) qui vont (normalement) bientôt arriver !

Je ne sais pas si vous avez lu ma réponse au commentaire d’Anastasia sous mon dernier article, à savoir, le préambule de « Tazzle », dans lequel j’ai dit que j’allai bien préciser dans le nouvel onglet « Mes textes » les dates de sortie respectives aux textes et tout et tout, pour que vous puissiez vous connecter au bon moment pour lire un article en particulier que vous attendiez.

Donc, sans plus tarder voici la suite du phénomène Tazzle (je rigole bien sûr) ! D’ailleurs, si vous avez des questions par rapport au préambule ou même à l’introduction (que vous allez finir par pouvoir lire malgré cette intro décidément beaucoup trop longue), n’hésitez pas à les poser dans l’espace commentaire en dessous, ou si vous êtes plus protocolaires, à l’adresse du blog contact@maïa.fr (n’oubliez pas le « i tréma » d’ailleurs, sinon votre mail va se perdre dans les couloirs du temps)…


INTRODUCTION

Je sais. Je ne sais plus.

J’aime. Je n’aime plus.

Tant de divergences au sein d’un même être que cela m’étonne.

Je me demande pourquoi être si l’on ne sait pas être.

Pourquoi vivre si l’on ne sait pas vivre ?

Comme tout un chacun, (à mon avis) j’agis dans mon propre intérêt. Puisque mes agissements sont, simplement, les actions de mes pensées. Puisque mes pensées tournent indéfiniment autour de ma personne, de ce qui m’est arrivé, et de ce qui pourrait m’arriver. Mais comme on vous l’a si bien dit dans le préambule  de mon histoire, « tout ce qui pourrait ou aurait pu arriver à Tazzle n’a pas lieu d’être énoncé, puisqu’il est arrivé ou arrivera ».

Étant ce dénommé Tazzle, [drôle de nom, par ailleurs, qu’en pensez-vous ?], je me dois d’ajuster quelque peu ces propos émis à mon sujet. Je m’explique : certes, j’ai défini avec le temps un regard extérieur sur ma propre vie, mais je ne m’en sens pas du moins délibérément écarté. Je me sens en effet particulièrement concerné par ce qui m’arrive, toutefois je n’y suis pas attaché.

Souvent, les journalistes n’assimilent pas pleinement cette partie de ma philosophie… pourtant, elle a toute son importance. Si j’étais attaché à mon existence, mes choix seraient biaisés, j’aimerai ceux que je dois aimer, je mépriserai ceux qui doivent être méprisés.

On vous a sûrement déjà dit « Tazzle est un être à part, il est complexe, tu ne le comprendrais pas. », cependant, bien qu’elles ne pensent le contraire, ces personnes ont tord : je suis un être à part, je l’admets, mais je suis compris par ceux qui ne comprennent pas. Simplement parce qu’il n’y a rien à comprendre.


Je sais, je sais, vous devez vous demander où est-ce que je veux en venir… Déjà, il ne s’agit pas de moi mais de Tazzle… Et pour être franche, c’est un peu l’effet escompté que de vous laisser patauger un peu dans toutes ces idées.

Comme vous l’aurez sûrement compris, « Tazzle » n’est pas du tout une nouvelle comme celles que j’ai pu écrire puisqu’en fait, ce n’est pas du tout une nouvelle. Il n’y aura pas d’histoire dans les chapitres qui vont suivre cette introduction. Enfin, il y aura quand même un fil directeur, mais rien de bien méchant (bon j’avoue cette expression n’a rien à faire là, mais j’avais absolument envie de la placer), histoire de mettre un contexte aux réflexions de Tazzle vous voyez ?

Bref, c’est un peu un essai que j’ai fait il y a déjà plusieurs mois donc c’est vrai que ce n’est pas parfait-parfait, mais ça se lit quoi ! (bon, je vais terminer cet article parce que je commence à être insupportable)

Si vous voulez connaître la date de sortie du chapitre premier, vous savez où aller !

D’ailleurs, j’ai une petite question pour vous… C’est vrai qu’à force de ressasser mes anciennes nouvelles, je me demandais si vous aimeriez que j’écrive la suite de « Maëlle ». Je m’étais arrêtée au chapitre 8 mais je me rappelle à peu près ce que je voulais faire pour la suite, donc dites-moi ça et j’aviserai selon les réponses. (purée, c’est hyper pro comme phrase)

Voulez-vous que je reprenne le lourd flambeau de la série de chapitres dénommée "Maëlle" ?

View Results

Loading ... Loading ...

A bientôt sur le blog, et si vous n’êtes pas avertis de la sortie des articles, vous pouvez vous abonner par mail en haut à droite sur la page d’accueil !

Bisous

    Vous avez aimez l'article [DOSSIER N°290] Tazzle – Introduction ?? Vous pouvez le partager juste en dessous !     contact@maïa.fr     blogdemaia     Pour me contacter, cliquez ici : Me contacter ! Je réponds à tous vos commentaires et emails !     Merci de mettre un petit like ! 😀 Et n'oubliez pas de laisser un commentaire !! Merci, à bientôt ! 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.